Appel à la commémoration du 60e anniversaire du Programme du Conseil national de la Résistance du 15 mars 1944

lundi 3 novembre 2008

Au moment où nous voyons remis en cause le socle des conquêtes sociales de la Libération, nous, vétérans des mouvements de Résistance et des forces combattantes de la France Libre (1940-1945), appelons les jeunes générations à faire vivre et retransmettre l’héritage de la Résistance et ses idéaux toujours actuels de démocratie économique, sociale et culturelle.

Soixante ans plus tard, le nazisme est vaincu, grâce au sacrifice de nos frères et soeurs de la Résistance et des nations unies contre la barbarie fasciste. Mais cette menace n’a pas totalement disparu et notre colère contre l’injustice est toujours intacte.

Nous appelons, en conscience, à célébrer l’actualité de la Résistance, non pas au profit de causes partisanes ou instrumentalisées par un quelconque enjeu de pouvoir, mais pour proposer aux générations qui nous succèderont d’accomplir trois gestes humanistes et profondément politiques au sens vrai du terme, pour que la flamme de la Résistance ne s’éteigne jamais :

- Nous appelons d’abord les éducateurs, les mouvements sociaux, les collectivités publiques, les créateurs, les citoyens, les exploités, les humiliés, à célébrer ensemble l’anniversaire du programme du Conseil national de la Résistance (C.N.R.) adopté dans la clandestinité le 15 mars 1944 :
Sécurité sociale et retraites généralisées, contrôle des « féodalités économiques », droit à la culture et à l’éducation pour tous, presse délivrée de l’argent et de la corruption, lois sociales ouvrières et agricoles, etc. Comment peut-il manquer aujourd’hui de l’argent pour maintenir et prolonger ces conquêtes sociales, alors que la production de richesses a considérablement augmenté depuis la Libération, période où l’Europe était ruinée ?
Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l’ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l’actuelle dictature internationale des marchés financiers qui menace la paix et la démocratie.

- Nous appelons ensuite les mouvements, partis, associations, institutions et syndicats héritiers de la Résistance à dépasser les enjeux sectoriels, et à se consacrer en priorité aux causes politiques des injustices et des conflits sociaux, et non plus seulement à leurs conséquences, définir ensemble un nouveau « Programme de Résistance » pour notre siècle, sachant que le fascisme se nourrit toujours du racisme, de l’intolérance et de la guerre, qui eux-mêmes se nourrissent des injustices sociales.

- Nous appelons enfin les enfants, les jeunes, les parents, les anciens et les grands-parents, les éducateurs, les autorités publiques à une véritable insurrection pacifique contre les moyens de communication de masse qui ne proposent comme horizon pour notre jeunesse que la consommation marchande, le mépris des plus faibles et de la culture, l’amnésie généralisée et la compétition à outrance de tous contre tous. Nous n’acceptons pas que les principaux médias soient désormais contrôlés par des intérêts privés, contrairement au programme du Conseil national de la Résistance et aux
ordonnances sur la presse de 1944.

Plus que jamais, à ceux et celles qui feront le siècle qui commence, nous voulons dire avec notre affection : « Créer, c’est résister. Résister, c’est créer. »

Signataires :
Lucie Aubrac, Raymond Aubrac, Henri Bartoli, Daniel Cordier, Philippe Dechartre, Georges Guingouin, Stéphane Hessel, Maurice Kriegel-Valrimont, Lise London, Georges Séguy, Germaine Tillion, Jean-Pierre Vernant, Maurice Voutey.

La vidéo de l’appel sur www.alternatives-images.net

Site web du Conseil National de la Résistance : www.conseilnationaldelaresistance.fr


Documents joints

Appel des Résistant-e-s : « Créer c'est (...)
Appel des Résistant-e-s : « Créer c'est (...)

Commentaires

Logo de Gér@ /CNR65
Appel à la commémoration du 60e anniversaire du Programme du Conseil national de la Résistance du 15 mars 1944
mercredi 12 novembre 2008 à 01h32 - par  Gér@ /CNR65

Bonjour,

Cet appel a fonctionné puisque cette année se reconstruit le Conseil National de la Résistance. Mieux ! + de 60 départements se sont déjà constitués et se sont mobilisés lundi dernier.

A Toulouse, les CNR 31, 65, 09 et 32 se sont rejoins place du Capitole autour d’une soupe populaire où chaque citoyen pouvait contribuer à cette initiative : une carotte, une patate, un poireau...

Bilan : vif succes ! le cercle s’agrandit et les idées fusent pour de nouvelles créations, pas forcement événementielles mais pour des initiatives plutôt originales dans le quotidien à des fins trés résistantes.

A suivre ...

Logo de ff
vendredi 14 novembre 2008 à 21h12 - par  ff

Pour moi, le bilan de la journée du 10 sur Toulouse est encourageant :

Des rencontres et des perspectives.

Création de "liant social" autour de la soupe populaire qu’il faudra renouveler.

Prochaine réunion des CnR 31, 09, 65 et 09 le 25 novembre.

Horaire et lieu à confirmer.

ff

Contact : cnr31 conseilnationaldelaresistance.fr

Logo de Association Vivre en Comminges
Appel à la commémoration du 60e anniversaire du Programme du Conseil national de la Résistance du 15 mars 1944
mardi 4 novembre 2008 à 20h19 - par  Association Vivre en Comminges

Mobilisation générale le 10 novembre 2008 partout en France.

A l’appel du Conseil national de la Résistance 2008 réactivé pour l’heure

Une journée reconductible de mobilisation générale des consciences est organisée LE 10 NOVEMBRE 2008 dans plusieurs coins de France.

Reprenons nos vies en main, reprenons l’initiative !
Profitons de cette journée pour faire un tant soit peu preuve de créativité là où on est, d’où on est, pour prendre conscience ainsi, ou faire prendre conscience à votre ami-e, votre voisin-e votre collègue, un parent ... qu’une alternative est possible.

Pour réconcilier le citoyen avec la politique et reconstruire du « liant » social.
Pour une politique respectueuse de l’humain et de son environnement,
construisons une alternative citoyenne.

Allions nos forces pour que le 10 novembre soit le point de départ d’une résistance active et créatrice.

Vous êtes invité-e-s à en débattre dans la convivialité sur la place publique à Toulouse le 10 NOVEMBRE

Le matin à partir de 10h place du Capitole :
- Soupe populaire contributive. Portez vos couverts et quelques ingrédients pour concocter une soupe que nous partagerons ensemble à midi.
- Forum des initiatives.
- Débats à partir de la lecture collective de l’appel des Résistants : Créer, c’est résister. Résister, c’est créer.

L’après midi :
- journée de l’action sanitaire et sociale. Salle du Sénéchal - rue de Rémusat - Près du Capitole.
- Déclaration simultanée d’entrée en résistance des professionnel-le-s du social depuis la place des droits de l’homme au Trocadero à Paris et place du Capitole à Toulouse.