Nappe phréatique et déchets toxiques :: LAFITTE VIGORDANE (canton du Fousseret)

dimanche 8 novembre 2009

Le collectif, soutenu par plus de 1000 signataires, continu son combat plus que jamais contre l’installation de la Société EOVAL (filiale de VEOLIA) centre de transit de déchets dangereux toxiques.

En effet, après plusieurs mois, de désinformations, de mensonges et surtout d’incohérences, on s’aperçoit aujourd’hui que le projet d’EOVAL situé sur la commune de LAFITTE VIGORDANE tel qu’il était présenté au public ne correspond plus du tout à la réalité.

Ce projet, avec l’aval de la société CEMEX, de certains élus locaux, et la DRIRE vient d’obtenir le permis de construire au mois de septembre dernier.

Bien des choses ont changé depuis l’obtention de ce permis, EOVAL se dévoile petit à petit, en rajoutant au dossier de nouvelles activités de la procédure ICPE dont les numéros de la nomenclature des installations classées sont les suivants :
- 167 a et c : tri traitement des déchets (code permettant ultérieurement l’incinération).
- 322 A ET B1 : transit et traitement de déchets urbains (déchets urbains... ? ). Stockage de déchets ménagers spéciaux.
- 1432 -2 : stockage de liquides inflammables hydrocarbures
- 2799 : installation d’élimination de déchets provenant d’installation nucléaires de base.

Rappelons que ce projet est situé sur un îlot entouré de centaine d’hectare de nappe phréatique dont l’intégrité est mise en danger par les activités de la société EOVAL citées ci-dessus.

Une réunion a eu lieu vendredi 6 novembre 2009 à la salle des fêtes de SALLES SUR GARONNE, les associations SAGA environnement et LAFITTE ENVI ont engagé le débat en expliquant à la centaine de personnes présentes les conséquences des COV (composant organique volatil) sur la santé des habitants causé par le rejet des particules de toxines.
Il faut rappeler aussi que cette information a été volontairement peu diffusée et pour cause !

JPEG - 33.2 ko

POURQUOI LES PORTEURS DU PROJET REFUSENT-ILS LE DEBAT PUBLIC ?

L’argument de la nécessité d’une telle entreprise pour gérer les déchets dangereux, ne peut non plus être crédible, d’après le PREDD (plan régional d’élimination des déchets dangereux) 16 entreprises se sont créées en Midi Pyrénées (souvent subventionnées par la région), 35000 tonnes de déchets dangereux sont produits en Midi Pyrénées.

Une PME a déclaré avoir collecté 3700 tonnes de ces déchets en 2008, mathématiquement les 35000 tonnes sont largement collectées par les 16 entreprises installées sur notre région. Plus grave la Société EOVAL annonce collecter à elle seule 20 000 tonnes, que vont devenir les autres PME (fermetures, licenciements, gaspillage des subventions) si tel n’est pas le cas, cela pourrait-il ce traduire par la collecte de ces déchets au-delà de la région et voire à l’étranger afin d’atteindre leur objectif ?
Midi-Pyrénées deviendrait-elle le pôle national des déchets dangereux ?


Association LAFITTE-ENVI :
Association créée spécifiquement pour lutter contre ce projet de décharge de produits dangereux à Lafitte-Vigordane

Tel. : 05.61.97.35.78


Association SAGA ENVIRONNEMENT
Milite contre la création de nouvelles gravières et le projet de plate-forme de traitement des déchets dangereux à Lafitte-Vigordane

Site web : sagaenvironnement.weebly.com

M FOGACCI au 05.61.87.12.61


A consulter sur le sujet :

- Le Blog de Lafitte-Vigordane
- Sur Vivre en Comminges : Un incinérateur en loucedé à Lafitte-Vigordane. Article du Canard Enchaîné du 25 février 2009

JPEG - 45 ko


Article publié dans le Petit-Journal du 12 novembre 2009.


Commentaires

Sites web de la rubrique

    Agenda

    <<

    2017

     

    <<

    Novembre

     

    Aujourd'hui

    LuMaMeJeVeSaDi
    303112345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930123
    Aucun évènement à venir les 6 prochains mois