Pesticides : le Tribunal correctionnel de Saint-Gaudens


Communiqué de Presse mercredi 26 novembre 2008.

Pesticides : le Tribunal correctionnel de Saint-Gaudens condamne l’insouciance

Le Tribunal correctionnel de Saint-Gaudens a rendu le jeudi 20 novembre sa décision dans l’affaire du commerce et des publicités illicites de plus de 80 pesticides. Sur les 16 prévenus, 15 ont été condamnés (deux d’entre eux bénéficiant d’une relaxe partielle) et le dernier prévenu a bénéficié d’un renvoi. Par ce jugement sans précédent, les associations de protection de l’environnement parties civiles se félicitent de l’aboutissement de leurs actions.

France Nature Environnement, Eau & Rivières de Bretagne (Bretagne), Nature Comminges (31), Sauvegarde de l’Anjou (49), notre fédération régionale Uminate (Midi-Pyrénées) et Vienne Nature (86) saluent cette décision qui, en infligeant des amendes comprises entre 1 500 et 5 000 euros, condamne les négligences et insouciances dans le commerce et la publicité de produits dont la dangerosité pour l’environnement et la santé n’est plus à démontrer.

Pour Raymond Léost, Vice-Président de FNE : «  Il est urgent de remettre à plat le système de distribution des produits toxiques utilisés dans l’agriculture. En effet, les distributeurs de ces produits nocifs sont en même temps les conseillers des agriculteurs. Il faut que le monde agricole prenne conscience très rapidement du fait que ces produits phytosanitaires ne sont pas des compléments agricoles banals mais des produits dangereux pour la qualité de l’eau, la biodiversité et les sols ».

Dans le prolongement de ces condamnations plus que symboliques, les associations de protection de la nature et de l’environnement insistent de nouveau sur la nécessité pour les pouvoirs publics de prendre en compte les propositions qu’elles ont formulées dans le cadre du « Grenelle de l’environnement ».

Nos associations demandent plus particulièrement au Gouvernement et au Parlement d’être fermes sur le retrait des produits les plus préoccupants pouvant être substitués et sur la réduction de moitié des usages des phytosanitaires en accélérant la diffusion des méthodes alternatives. Elles demandent enfin la mise en place d’un système étatique de contrôle qui soit efficace.

Contacts presse :
- FNE Alice Terrasse, bénévole (06 88 76 94 56)
- FNE Raymond Léost, vice-président (06 88 76 24 22)
- Eau & Rivières de Bretagne Gilles Huet, délégué régional (06 80 25 21 90)
- La Sauvegarde de l’Anjou Florence Denier-Pasquier, vice-présidente (09 61 32 08 76)
- Nature Comminges Guillaume Castaing, président (05 59 27 91 05)
- Uminate Grégory Lalloué, chargé de communication (05 34 31 97 47)
- Vienne Nature Philippe Colas, président (05 49 53 35 47- 05 49 88 99 04)


Commentaires

Sites web de la rubrique