Traversée Centrale des Pyrénées, Pour ou Contre ?

jeudi 23 juillet 2009
par  Jérôme HOTTA

Dominique Bussereau, secrétaire d’état chargé des transport a rencontré Martin MALVY (président du conseil régional de Midi-Pyrénées), Josette DURRIEU (sénatrice des Hautes-Pyrénées) et Pierre FORGUES (Député des Hautes-Pyrénées) le mardi 7 juillet à Paris.

PNG - 55.3 ko Il s’agissait lors de cette rencontre, de faire avancer le dossier dit de la
TCP (Traversée Centrale des Pyrénées) reliant par rails, sous les Pyrénées, Toulouse à Saragosse, via une plateforme multimodale sur le
plateau de Lannemezan- Saint-Gaudens.

Un étude de 138 000 euros financée paritairement par les deux collectivités (Région et Hautes-Pyrénées) devrait aboutir fin décembre et sera jointe au débat animé par Dominique Bussereau qui a confirmé qu’un Groupement Européen d’Intérêt Économique sera créé d’ici la fin de l’année. Ce GIE dispose d’une enveloppe de 10 millions d’euros afin de mener toutes les études.

Il semblerait que le le projet de Lannemezan soit en effet le plus porteur d’avenir du fait qu’il satisferait de par sa « nature » même aux contraintes « pharaoniques » d’une telle réalisation. En effet, d’une part, par la nature des sols certes, mais aussi par la nature Industrielle et Commerciale de la zone du plateau de Lannemezan : avec son immense friche industrielle qu’il faut revitaliser, celle-ci se prête au développement d’une plateforme multimodale, créatrice de nombreux emplois dans le domaine de la logistique jusqu’à Saint-Gaudens, le tout associé au développement durable du fret par rails...

Par contre, l’association EPINE, qui avait dénoncé légitimement ce projet dans la vallée de Lourdes, reste toujours opposée à cette TCP, mais pour d’autres motifs, dénonçant notamment que la TCP soit un « ... outil, qui à terme, sera au service des délocaliseurs de notre production . »


Commentaires

Sites web de la rubrique