[10 et 11 juin] AutreSens : FESTIVAL MURMURE DU SON :: MAZERES-SUR-SALAT

vendredi 10 juin 2011 : 20h00
par  Autresens

Murmure du Son est un festival consacré au son, qui s’adresse aussi bien au jeune public — enfant, pré-adolescent et adolescent — qu’au public familial et adulte. Ce festival part du principe que l’univers sonore, pourtant familier, pourtant utile dans la vie de tous les jours, est méconnu. Ses approches artistiques sont portant multiples, riches, foisonnantes, transversales (entre musiques « savantes » — instrumentales, électro-acoustiques et concrètes —, musiques « improvisées » et musiques « amplifiées », électroniques et industrielles). Elles dépassent également les limites du concert et de la musique ; le sonore n’est pas l’apange de la musique, mais s’expérimente aussi dans le champ musical, chorégraphique, plastique et visuel.
Ainsi, chaque année depuis 2008, le « beau » son et le « laid »bruit, le son le plus petit et le plus subtil comme le son le plus fort et le plus brut, deviennent, une semaine durant, matière à spectacles, concerts, installations, performances, expositions... : des musiciens, des électroacousti- ciens, des compositeurs, des constructeurs, des performers, des plasticiens, des danseurs... donnent à entendre, à voir et à sentir le son comme matière, comme pâte à modeler, comme énergie, comme personnage, comme geste ...
Une manière ludique de s’aventurer hors des schémas de la « musique » telle qu’elle est inculquée dès l’enfance, pour aller se promener du côté du « musical », et, plus généralement, des « arts sonores ».

Programme :

Vendredi 10 juin

21h : Sébastien Cirotteau, « Solo » de trompette hybride entre production acoustique et diffusion haut parlante. Une expérience physique du son, construite sur le flux et le reflux du souffle, qui joue autant de micro-variations, de continuums puissants ou de ruptures abruptes. Rugosité, éclats de timbres, bruits aux contours aiguisés tracent des lignes de fuite qui construisent pour l’auditeur un espace englobant, massif et parfois vertigineux.
Musicien improvisateur, créateur sonore, collecteur de mémoire, Sébastien Cirotteau revendique une approche plurielle de ce qui fonde son imaginaire : l’écoute. Qu’il aborde le paysage, l’improvisation électroacoustique ou la parole ouvrière, chaque aspect de son travail est prétexte à une lecture sensible du monde, dans ses tenants poétiques et politiques.

22h : Le Trajet, « L’implosion du silence : du micro trajet dans l’ailleurs au macro voyage interne » / Improvisations dirigées mêlant approches musicales, visuelles et chorégraphiques du son.

Samedi 11 juin

17h : « Paysages sonores », une ballade en land’arts sonores sur le site de l’ancienne usine Lacroix et alentour, à l’écoute des sons environnants, ponctuée d’interventions artistiques (de musiciens, danseurs, performeurs, comédiens, plasticiens) sur le thème des paysages sonores.

21h : Bruno Capelle / Philippe Fontes, « Danse nébuleuse » (Musique et vidéo)
Bruno Capelle fait de la musique avec quelques objets métalliques qu’il fait osciller sur différentes supports. Le tout à peine amplifié se balance comme des métronomes irréguliers qu’il ne peut arrêter. C’est un engrenage ... jusqu’au silence et jusqu’à ce que sa main répète l’action. Entre mouvement et suspension, ce ne sont que des micro-événements, des micro-variations dans lesquelles on s’immerge en même temps que dans l’image projetée sur grand écran réalisée par le vidéaste.
Philippe Fontes construit une image dans un petit aquarium qu’il projette par le moyen de la vidéo sur un grand écran. Son vase clos est un espace rempli de liquide et de matières versatiles solubles dans l’eau, qu’il accumulent peu à peu et qui composent ainsi son paysage projeté. Matières solubles, mais qui laissent des traces, qui fondent, qui coulent, se mélangent, se cristallisent... De minuscules phénomènes apparaissent, nous rappelant parfois le dessin de furtives silhouettes ou simplement l’inscription de tâches dans l’œil qui disparaissent aussitôt qu’on les a perçues.
Leur duo est telle une danse, le son et le paysage énigmatique se répondent tour à tour, nous emportant ailleurs.

22h : 3x3 (Rodolphe Bourotte, compositeur électro-acoustique ; Christophe Bonnière, bassiste, amateur de blues, de folk et de hard-rock ; Arnaud Romet, compositeur électro-acoustique et vidéo ; Stéphanie Andrès, plasticienne ; Philippe Fontes, vidéo-plasticien)

Egalement un Concert pour Boules Kiès et autres installations sur le site durant tout le week-end.

Ouverture de la gargote à 19h30. Au menu : couscous herbivore ou couscous omnivore sur réservations avant le 6 juin.

Où ? à Mazères-sur-Salat (31260), sur le site de l’ancienne usine Lacroix. Entrée du site : face à la pharmacie.
Lieu de représentation : Ancienne Menuiserie. En entrant sur le site, 1ère à gauche, sous le porche. Sur l’esplanade, bâtiment en long à gauche.

Tarifs ?
Plein : 7 euros le concert / 9 euros la soirée
Réduit : 5 euros le concert / 7 euros la soirée
Enfants de - de 10 ans : 3 euros
La ballade : 5 euros

Adhésion obligatoire à l’association : 2 euros la journée / 10 euros l’année.
Réservations au 05 61 90 35 04 ou à autresens free.fr

Public : tout public (jeune et adulte)


Commentaires

Navigation

dans la journée...