Incinérateur de la cimenterie de Martres-Tolosane

dimanche 16 janvier 2005

Mais que brûle-t-on à la cimenterie de Martres-Tolosane ?

Sommaire de cette page :


Les cimenteries : zone de non-droit environnemental

Par le CNIID : Centre National d’Information Indépendant sur les Déchets

 Le ciment constitue la base des mortiers et bétons utilisés dans des domaines
aussi variés que le bâtiment, les ouvrages d’art, les chaussées routières, les
barrages, le transport de l’eau potable...

 Mais ce que l’on sait moins c’est que les fours des cimenteries incinèrent des
déchets dangereux contenant entre autres des métaux lourds qui se fixent sur le
ciment au cours de sa cuisson. Le probléme des émissions de métaux lourds est
ainsi transféré au ciment contaminé qui sera commercialisé et disséminé.
Les cimenteries sont également une des principales sources de microparticules
chargées en éléments toxiques. Ces microparticules sont créées lors de la
combustion et sont rejetées dans l’atmosphère par les fumées.

 Les nouvelles normes applicables pour fin décembre 2005 ne résolvent en rien les
problèmes, elles les diluent. En effet, les normes concernent des concentrations
par m3 sans se soucier des quantités totales rejetées dans l’environnement. C’est
ainsi qu’un incinérateur aux normes sera autorisé à disperser des métaux lourds,
des dioxines et furannes, des gaz à effets de serre, etc.

Contact :
CNIID
21 rue Alexandre Dumas 75011 Paris
Tél. 01 55 78 28 60 ; Fax : 01 55 78 28 61
Courriel : info cniid.org et site web : www.cniid.org

Environ 600 000 tonnes/an de DIS (Dechets Industriels Speciaux) sont incinérés dans plus d’une vingtaine de cimenteries en France où ils servent de combustibles d’appoint.
Les métaux lourds des déchets se fixent sur le ciment au cours de sa cuisson.
Le problème des émissions de métaux lourds est ainsi transféré au ciment contaminé qui sera commercialisé et disséminé partout.
Les normes de contrôle - qualité permettent cette aberration sanitaire et écologique.
Par ailleurs, les cimenteries ne sont pas soumises à des normes sur les dioxines. Une étude du Centre de biologie des systèmes naturels aux Etats-Unis a observé que les fours de cimenterie incinérant des déchets dangereux émettaient huit fois plus de dioxines que des fours en marche. (Source GREENPEACE)

Haut de page


Informations officielles sur le traitement des déchets à Martres traitement des déchets à Martres

D’après www.geotrouvetout.fr, site web sur l’industrie et l’environnement en Midi-Pyrénnées avec la DRIRE et le Ministère de l’Environnement.
Société : LAFARGE CIMENTS
 Secteur d’activité : Matériaux - Traitement de déchets
 Activité  : Cimenterie - traitement de déchets
Rejets dans l’air
 dioxyde de soufre (SO2) : 332 kg/j
 oxydes d’azote (NOx) : 3378 kg/j
 composés organiques volatils (COV) : 98 kg/j
Rejets dans l’eau cours d’eau
 récepteur : Garonne
 type de rejet : eaux pluviales
Déchets produits ou éliminés
 type d’installation : valorisation matière, co-incinération de combustibles de substitution
 nature des déchets industriels spéciaux :
  • graisses animales : 4169 tonnes
  • farines animales : 14416 tonnes
  • résidus solides combustibles : 2430 tonnes
  • résidus aqueux faiblement énergétiques : 3520 tonnes
  • huiles usagées : 6448 tonnes
  • matières minérales de substitution valorisées : 40037 tonnes

 quantité de déchets industriels spéciaux traités
 : 35031 t/an

 Les Déchets Industriels Spéciaux (D.I.S.) entrant dans l’usine sont en diminution par rapport à l’an 2000 (cendres volantes, farines et graisses animales, huiles usagées).

Haut de page


Le traitement des huiles usagées

D’après le guide des déchets industriels du site web de l’Agence Poitou-Charantes Energie Dechets Eau www.apcede.com.

 Définition : les huiles noires. Elles comprennent
les huiles moteurs et certaines huiles industrielles
(huiles de trempe, de laminage, de tréfilage
et autres huiles entières d’usinage des métaux)
 ; ces huiles sont fortement dégradées et contaminées
Les huiles noires usagées sont régénérées ou
incinérées en cimenterie et en centre collectif
.

 Destination : la valorisation énergétique. Les huiles usagées peuvent être également utilisées
comme combustible dans les cimenteries autorisées,
la température élevée de cuisson du mélange
de matières premières minérales nécessaire à
la fabrication du ciment (1 450°C) permettant
l’incinération de déchets dangereux combustibles.
Les huiles contiennent des teneurs élevées en
métaux et notamment en plomb
. Cette particularité
rend leur destruction par incinération quasi
complète puisque les éléments polluants (soufre,
chlore, métaux lourds) sont piégés dans le produit
final. Par ailleurs, bien que son pouvoir calorifique
puisse être estimé à environ 90 % du fuel lourd
et fasse donc de l’huile un combustible intéressant,
l’impact lié à sa combustion dans de mauvaises
conditions peut être important.
En effet, la
teneur en composés aromatiques peut entraîner,
pour des températures de combustion trop faibles,
la formation d’hydrocarbures polycycliques aromatiques
(HAP) dont le pouvoir cancérigène
a été
démontré.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Sites web de la rubrique

    Agenda

    <<

    2017

     

    <<

    Août

     

    Aujourd'hui

    LuMaMeJeVeSaDi
    31123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031123
    Aucun évènement à venir les 6 prochains mois