Chantier de restauration en terre-paille

mardi 24 mai 2005
par  Angelo


Les colombages à refaire.

I Préparation de la terre-paille :


Creusage d’une fosse.
Enlèvement de la première couche de terre, « noire » et organique.



Emiettement de la terre à l’aide d’un râteau et d’une grelinette.



Arrosage.



Ajoutage de la paille.



Mélangeage par piétinement.



Trempage pendant trois heures, protéger avec une bâche pour éviter l’évaporation.

II Préparation des colombages :


A l’extérieur, enlèvement du lierre.



A l’intérieur, refixation des colombages abîmés par l’eau avec mortier chaux-sable (permet une prise, non possible avec la terre), placement de cales en bois entre les colombages.

III Acheminement et pose de la terre-paille


Mise en seaux.



Elevage de la terre par poulissage.



Pétrissage et façonnage des briques à mains nues
(éliminer l’air, rabattre les brins de paille, faciliter la pose).



Remplissage des colombages avec les briques.
Lissage de la surface de terre.



Remplissage des colombages avec des bouteilles.

Le résultat à la fin du premier chantier :

A l’intérieur :

A l’extérieur :

La suite...

Avec le séchage, apparaît un léger retrait que l’on peut combler avec un enduit terre-sable.
Après séchage complet (plusieurs mois en été, en hiver risque de moisissures), finition avec un enduit chaux-sable sur l’ensemble de la surface.

Prochain chantier :

Enduits des colombages en terre-sable (bouchage des retraits) et en chaux-sable.


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012