Une décision catastrophique : le barrage de Charlas autorisé par Nelly Olin

mardi 4 juillet 2006

Communiqués de presse du 4 juillet 2006

 Les Amis de la Terre de Midi-Pyrénées, comme toutes les associations de défense de l’environnement et la grande majorité des populations locales, sont en désaccord avec la décision de la Ministre de l’Ecologie à propos du barrage de Charlas . Nous pensons qu’on ne détruit pas 650 ha du territoire de 5 communes opposées à ce projet sans conséquences humaines irréversibles. De nombreux arguments scientifiques, économiques et écologiques démontrent son inutilité, les gaspillages qu’il va générer et la dangerosité de poursuivre un modèle de développement agricole qui met en faillite de nombreux exploitants agricoles et pollue gravement notre environnement.

 Ce barrage est une mauvaise solution pour régler une aberration : la monoculture intensive du maïs irrigué qui consomme plus de 80 % des consommations en eau. Ce type de culture épuise tous les cours d’eau de Midi-Pyrénées et Aquitaine. Son besoin d’irrigation démesuré face aux ressources naturelles, asphyxie les sols par une humidité permanente qui ne leur permet pas de se ré oxygéner correctement et vont les rendre dans un avenir proche impropre à la culture. Des cocktails hautement toxiques de pesticides en tous genre empoisonnent les terres agricoles et sont un réel danger pour la qualité des nappes phréatiques et autres cours d’eaux. De nombreuses études confirment ces diagnostics alarmants.

 Ce projet va altérer gravement les niveaux des puits, nappes phréatiques et nappe d’accompagnement de la Garonne qui vont fortement baisser par le détournement de 110Millions de m3 d’eau de leur cheminement naturel.

 Ce projet gigantesque va gaspiller par évaporation des milliers de m3 d’eau et modifier aura un impact sur le microclimat local dans la région de Saint Gaudens.

 Il a été démontré d’ors et déjà que le coût de l’irrigation par l’eau de ce barrage est astronomique et que les sommes investies dans ces pratiques pourraient permettre de développer d’autres types de productions agricoles respectueuses de notre environnement.

 Comme tous les barrages pharaoniques construits à travers le monde, celui de Charlas met en danger les équilibres naturels de nos régions et la vie de la Garonne. Il va gaspiller l’argent public, conforter l’aberration de l’agriculture intensive polluante des ressources d’eau douce, détruire un territoire, exproprier ses habitants et ses exploitations agricoles et va même supprimer la rivière de la Nère, classée en 1° catégorie piscicole.

 Tout doit être fait pour sauvegarder la vie de notre fleuve et préserver la qualité environnementale des régions qu’il alimente, à commencer par s’interdire de construire ce barrage.

 Nous espérons que les décisionnaires régionaux permettront d’éviter une nouvelle catastrophe économique et environnementale en valorisant les solutions alternatives qui repensent les pratiques culturales et la gestion des ressources en eau dans la véritable dimension d’un développement acceptable et désirable pour tous.

Alain Ciekanski
Président des Amis de la Terre de Midi-Pyrénées

Amis de la Terre de Midi-Pyrénées
21 rue Bernard Mulé - 31400 Toulouse
Tél-rép-fax : 05 61 34 88 15
Courriel : midipyrenees (arondbas) amisdelaterre.org


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois